Caisse des Français de l’Etranger (assurance sociale)

La Caisse des Français de l’Etranger (C.F.E.) est un organisme de Sécurité Sociale privé, chargé d’un Service Public, qui gère la couverture sociale des expatriés français.

La C.F.E. est autonome financièrement et est régie par le Code de la Sécurité Sociale. Elle est sous tutelle de deux ministères : le Ministère des Affaires Sociales et le Ministère du Budget et est administrée par un Conseil d’Administration.

La C.F.E. couvre trois risques :

- Maladie-maternité-invalidité
- Accidents du travail-maladies professionnelles
- Vieillesse

En fonction de son statut professionnel (salarié ou non salarié), des particularités locales et aussi de ses possibilités financières, l’expatrié peut choisir d’adhérer à un ou plusieurs de ces risques.

Les conditions d’adhésion :

- être de nationalité française ou ressortissant d’un Etat membre de l’Union européenne sous certaines conditions.
- résider à l’étranger
- ne pas (ou ne plus) pouvoir bénéficier du régime français obligatoire de la Sécurité sociale.

Les modalités d’assurance sont différentes selon les catégories :

- travailleurs salariés (d’une entreprise française ou étrangère).
- travailleurs non salariés (commerçant, artisan, exploitant agricole, travailleur indépendant, etc.)
- étudiants : moins de 28 ans à la date d’adhésion, études à l’étranger.
- retraités : titulaires d’une retraite auprès d’un ou de plusieurs régimes de base français totalisant un minimum de 20 trimestres de cotisations.
- autres catégories : personnes n’ayant aucune activité professionnelle (titulaire d’un revenu de remplacement, d’une rente accident du travail, ou d’une pension d’invalidité, veuf(ve), divorcé(e), séparé(e) d’un non-assuré, etc.)
- Les ayants-droit d’un assuré sont le conjoint ou concubin et les enfants à charge scolarisés jusqu’au 20e anniversaire (certificat de scolarité à produire au-delà de 16 ans).

Le conjoint (ou concubin) doit être à la charge totale de l’assurée, effective ou permanente ; le concubin doit, en plus, impérativement habiter de façon permanente sous le même toit que l’assuré, n’exercer aucune activité professionnelle, ne pas percevoir de retraite, pension ou rente à titre personnel, ne bénéficier d’aucun régime d’assurance obligatoire de Sécurité social français ou étranger.

Les cotisations :
Les adhérents individuels cotisent en fonction de leurs revenus professionnels ou des ressources du ménage, en cas d’inactivité. L’adhésion à la C.F.E. ne dispense pas de verser les cotisations dues au titre du régime obligatoire du pays d’expatriation.

Les Français enregistrés à l’Ambassade qui ont des revenus modestes peuvent bénéficier d’une prise en charge partielle de leurs cotisations. Il convient dans ce cas de contacter l’Ambassade afin de constituer un dossier de prise en charge partielle.

Les remboursements :
La C.F.E. rembourse, comme toute Caisse de Sécurité Sociale, sur la base des tarifs français.Le coût des soins est peut être supérieur aux tarifs de remboursement. Il est recommandé de s’enquérir des modalités de remboursement et, le cas échéant de prévoir une protection complémentaire qui permet d’être remboursé sur la base des dépenses réellement engagées. La C.F.E. a des accords de gestion avec des mutuelles et des assurances complémentaires.

Pour s’informer, il convient de prendre l’attache de la CFE :

Caisse des Français de l’Etranger
BP 100
77950 Rubelles
Tél 33 1 64 71 70 00
Fax 33 1 60 68 95 74
Email courrier@cfe.fr
http://www.cfe.fr/

Permanence
12, Rue de la Boétie
75008 Paris
Tél 33 1 40 06 05 80
Fax 33 1 40 06 05 81

Accord de la CFE avec l’Hôpital Esperanza

La Caisse des Français de l’Etranger (CFE) a signé un accord de tiers payant au Guatemala avec l’Hôpital Esperanza, 6a. Avenida 7-49, Zona 10, Guatemala Ciudad.

La section consulaire de l’Ambassade de France au Guatemala se tient à votre disposition pour tout renseignement concernant la Caisse des Français de l’Etranger.

Dernière modification : 03/08/2016

Haut de page