Le Guatemala ratifie le traité d’interdiction des essais nucléaires [es]


Le porte-parole adjoint du Ministère français des Affaires étrangères et européennes a fait la déclaration suivante, le 13 janvier 2012, sur la ratification par le Guatemala du traité d’interdiction des essais nucléaires :

« La France salue la ratification par le Guatemala du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires (TICE), qui porte désormais à 157 le nombre d’États parties au Traité.

Le Traité d’interdiction complète des essais nucléaires, ouvert à la signature le 24 septembre 1996, interdit toutes les explosions nucléaires et organise un régime de vérification. Un système de surveillance mondial, déjà opérationnel, placé sous l’égide de l’Organisation du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires (OTICE), permet de détecter toutes les explosions nucléaires, même souterraines.

La France a déposé, la première parmi les États dotés au sens du TNP, ses instruments de ratification du TICE le 6 avril 1998. Elle est, en outre, le seul État doté à avoir démantelé son site d’essais nucléaires. Elle a en outre coprésidé avec le Maroc, entre 2009 et 2011, la conférence en vue de faciliter l’entrée en vigueur du TICE, dite conférence de l’article XIV.

La France appelle l’ensemble des États n’ayant pas encore procédé à cette ratification à le faire, afin de permettre une entrée en vigueur du Traité dans les meilleurs délais. La nécessité et l’urgence de l’entrée en vigueur du TICE restent plus que jamais d’actualité pour créer un environnement propice aux efforts de désarmement nucléaire et pour renforcer le régime de non-prolifération nucléaire. »

Dernière modification : 13/02/2012

Haut de page