Présentation

État civil français à l’étranger :

1/ ROLE DE L’AMBASSADE

L’Ambassade de France au Guatemala est compétente pour transcrire les naissances, les mariages, les reconnaissances et les décès survenus au Guatemala, au Honduras, au Salvador et au Belize. Cette procédure consiste à reporter dans les registres d’état civil consulaire les actes établis par les autorités étrangères.

Pour le Guatemala et le Honduras uniquement, l’Ambassade de France peut également dresser des actes de naissance, de reconnaissance et de décès. L’acte est alors établi directement par l’officier d’état civil sur la base des documents fournis par le déclarant. Par exemple, les parents d’un nouveau-né français peuvent se présenter à l’Ambassade pour enregistrer la naissance de leur enfant. Toutefois, les autorités guatémaltèques n’autorisant pas le mariage à l’Ambassade de deux français, l’acte de mariage ne peut pas être dressé mais seulement transcrit.

2/ A QUI S’ADRESSER ?

• Adresse : 5 Avenida # 8-59, zona 14, edificio COGEFAR, apartado postal 971-A, Guatemala
• Téléphone : +502 2421 7452
• Courriel : bruno.chaduteau@diplomatie.gouv.fr
• Horaires : L’Ambassade est ouverte au public du lundi au vendredi de 9h00 à midi et l’après-midi sur rendez-vous.

3/ COMMENT OBTENIR UNE COPIE D’ACTE D’ETAT CIVIL

• Si l’événement (naissance, mariage, décès) est survenu en France, vous devez vous adresser à la mairie du lieu de l’événement. La plupart des mairies ont un site internet qui permet d’effectuer la demande en ligne.
• Si l’événement a eu lieu à l’étranger, vous pouvez obtenir votre acte sur cette page : https://pastel.diplomatie.gouv.fr/d...

4/ RECHERCHES GENEALOGIQUES

Les demandes d’actes à des fins de recherches généalogiques doivent être demandées par courrier postal uniquement à l’adresse suivante : Ministère des affaires étrangères - Service central d’Etat civil – Généalogie - 11, rue de la Maison Blanche - 44941 NANTES. Les généalogistes professionnels doivent impérativement joindre une copie du mandat express notarial ou d’une des personnes visées par l’article 9 du décret du 3 août 1962.

Dernière modification : 23/10/2015

Haut de page