Visite au Guatemala de M. Julien Calas, Secrétaire du Fonds Français pour l’Environnement Mondial - FFEM [es]


Le Secrétaire du Fonds Français pour l’Environnement Mondial (FFEM), M. Julien Calas s’est rendu au Guatemala du 26 avril au 7 mai 2010 pour superviser le projet « Gestion intégrée des aires protégées de la zone des Caraïbes au Guatemala » exécuté par FUNDAECO en vue de son évaluation finale mais également pour appuyer l’identification d’un nouveau projet de conservation de la biodiversité dans la Cuenca del Mirador, au cœur de la Réserve de la Biosphère Maya.

JPEG Rencontre avec les communautés des concessions
forestières, le 4 mai 2010.

Après avoir réalisé la première partie de sa mission dans les aires protégées de Cerro San Gil, Rio Sarstun et Chocon Nacional des Caraïbes, le Secrétaire du FFEM, rejoint par Jean-Claude Piet, Conseiller Régional de Coopération et d’Action Culturelle, Marco Cerezo, Directeur de FUNDAECO, Claudia Santizo, Secrétaire Exécutive du Conseil National des Aires Protégées (CONAP), et Daniel Aquino, Délégué Régional de la Direction Générale du Patrimoine Naturel et Culturel, s’est rendu dans la Réserve de la Biosphère Maya.

JPEG Rencontre avec le Directeur de l’équipe
d’archéologues du CNRS à Naachtun, le 5 mai 2010.

Julien Calas a eu l’occasion de visiter les concessions forestières gérées par le CONAP. Il a effectué un survol du Parc en passant par Rio Azul, Desierto et Dos Lagunas pour ensuite se poser à Naachtun, site de la période classique maya sur lequel une équipe d’archéologues français du CNRS vient d’engager des fouilles. Il a ensuite visité le site archéologique du Mirador. Son séjour dans la réserve s’est terminé par une rencontre avec les organisations de la société civile qui travaillent dans la zone.

JPEG Site archéologique de Naachtun.

Le Secrétaire du FFEM aura pu se rendre compte que cette région bénéficie d’un patrimoine à la fois naturel et culturel remarquable, toutefois en proie à de nombreuses menaces telles que la déforestation, l’utilisation inadaptée de l’eau, le pillage archéologique ou encore les activités touristiques non-contrôlées.

JPEG Vue de la forêt prise depuis le temple de La Danta,
site archéologique du Mirador.

Dernière modification : 13/12/2016

Haut de page